Esdras Minville

Titre

Esdras Minville

Biographie

Né à Grande-Valée le 7 novembre 1896 dans une famille pauvre d’agriculteurs-pêcheurs, Esdras Minville n’a pas la chance d’aller au collège classique. Dans la vingtaine, il étudie à l’École des Hautes Études commerciales (HÉC). Il ne cessera par la suite de parfaire son éducation philosophique et sociale par la lecture. En 1923, il rencontre l’abbé Groulx et lui propose d’écrire des articles pour L’Action française. Toute sa vie, les grandes préoccupations qui le tenailleront seront la nécessité d’élaborer une politique économique cohérente et dynamique pour les Canadiens français, et de remédier à l’envahissement de leur territoire par les capitaux étrangers. Jusqu’à la disparition de L’Action française, il y publie une dizaine d’articles.

Pendant ce temps, il est professeur aux HÉC à partir de 1924. En 1932, Minville et des anciens de la Ligue d’Action française forment la Ligue d’Action nationale, et sa revue en janvier 1933. Minville est président de la Ligue. Bien qu’il quitte la présidence en 1941, il restera un proche collaborateur de la revue et membre de la Ligue, signant des articles jusqu’en 1963. Il disparaît en 1975, après avoir été pendant 24 ans le directeur des HÉC, et l’un des fondateurs, avec Édouard Montpetit, de la science économique au Québec.

Source de la photo: Fonds Esdras-Minville, HEC Montréal.

Bibliographie

- Dominique Foisy-Geoffroy, Esdras Minville. Nationalisme économique et catholicisme social au Québec durant l’entre-deux guerres, Québec, Éditions du Septentrion, 2004, 176 p.
- Roméo Bouchard, La reconquête du Québec. Esdras Mainville et le modèle gaspésien, Écosociété, 2011, 228 p.
- «Esdras Minville (1896-1975)», Les classiques des sciences sociales.
- «Esdras Minville [1896-1975]», L’Encyclopédie de l’histoire du Québec.

Fichiers

E Minville HEC.jpg

Collection

Citer ce document

“Esdras Minville,” Exposition du 100e de la revue L'Action nationale, consulté le 22 juin 2021, http://100e.action-nationale.qc.ca/items/show/1.